Aller en hautAller en bas

Tous les groupes sont ouverts, mais nous avons besoin de city s'il vous plait :p

Partagez | 
 

 Douce symphonie Feat. Sakurai Keisuke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Invité Invité
MessageSujet: Douce symphonie Feat. Sakurai Keisuke   
Mar 14 Nov - 12:42


Douce Symphonie
Park Dam-Bi et Sakurai Keisuke




Je me baladais dans les couloirs, cherchant du regard un quelconque divertissement pour palier à mon ennui. Je venais de m’arrêté devant une fenêtre ouverte pour profiter de la brise matinale. J’étais de plus en plus nostalgique, peut être parce que cette terre qui m’avais accueilli il y a 3 ans, cherchait à me faire reprendre conscience d’un détail que j’avais omis. Elle avait beau insister rien ni faisait. Des frissons parcouraient mon corps quand je croisais certain de mes camarades mais j’en faisais l’impasse sans chercher à comprendre pourquoi. Un mécanisme de défense qui c’était instauré dés ma plus tendre enfance et qui continuait de me ronger.

J’avais fermé les yeux et m’étais laisser bercé par le murmure du vent dans mes oreilles. Sans crier gare, une mélodie vînt me sortir de mes songes attisant ma curiosité. Elle était magnifique.  Mes sens ne pouvaient rester de marbre face à une telle magie. Je m’y dirigeais inconsciemment laissant à mes pieds le choix du chemin à suivre. Une porte en bois me fit face quand ma course prit fin. Je venais d’arriver à la source de cette douce symphonie.

De nature curieuse, j’entrouvris la porte, glissant mes petits yeux dans l'ouverture. Il était là, le prodige qui rendait cette musique si enchanteresse. La poussant un peu plus, je m’étais redressé sans bruit pour le regarder plus aisément. Il devait avoir la trentaine peut-être ? J'en ai conclu à un enseignant de part son adresse et son charisme. De tout mes professeurs, aucun n’avaient réussit à acquérir de ma part un quelconque intérêt. Tous, sauf un. Cet inconnu aux doigts de fée, venait grâce à ses quelques notes, d’avoir mon plus grand respect. Je ne pu retenir mon excitation. Je voulais apprendre de lui, être son élève et me perfectionner jusqu’à maîtriser son art. Ni une ni deux, dans un élan de joie, je m’exclamais en pénétrant dans la pièce.

Apprenez-moi s’il vous plait !

CSS par Gaelle
avatar
Invité Invité
MessageSujet: Re: Douce symphonie Feat. Sakurai Keisuke   
Lun 27 Nov - 3:14
Douce symphonie
Park Dam-Bi

Mon premier cours de la journée ne commence que dans 3 heure, mais je suis venu plus tôt afin de profiter de mes dernières heures de tranquillités. Bien que j'aime beaucoup mon métier, j'ai besoin d'un moment pour jouer avant de commencer la journée, rien que pour moi, juste pour le plaisir et me prépare à la journée qui débute. Après avoir poussé la porte de la salle et ouverte une des fenêtres, je m'installe derrière le piano et je commence à jouer une musique que j'apprécie beaucoup. Je ferme les yeux et laisse mes mains caresser les touches du piano, un léger sourire sur mes lèvres, avec le temps mes doigts me permettent de jouer les yeux fermés, car ils sont tellement souples que je n'ai aucun problème sur ça. Depuis que je joue du piano, c'est-à-dire depuis bien longtemps, j'ai besoin de jouer de la musique avant de commencer la journée, si je ne peux pas le matin alors c'est le soir. Je suis toujours concentré par ce que je joue quand j'entends vaguement la porte s'ouvrir, mais je ne prête pas attention, après tout nous sommes dans une école et donc les élèves autres professeurs ou autre corps enseignants m'entendent jouer, ce n'est pas grave, ça ne me dérange pas et puis ça permet d'échanger avec les élèves et pourquoi pas, leur faire découvrir d'autres musiques qu'ils ne connaissent pas. Je continue de jouer et mon odorat m'indique que c'est une élève, je souris encore plus, en me demandant si elle va oser me parler ou juste faire demi-tour. Je me concentre à nouveau sur les notes et le piano, lui et moi on ne fait qu'un, un peux comme en amour d'après ce que l'on dit, mais je ne sais pas si c'est vrai. J'entends l'élève finalement rentré et prendre la parole. Je la regarde, surpris.

Bonjour mademoiselle.... Si vous voulez, mais vous n'avez pas cours ?

Je regarde l'étudiante en cherchant son nom et prénom, je ne pense pas l'avoir dans un de mes cours, mais je me trompe peut-être. Après tout même si je me souviens de tout les nom de mes élèves, certains peuvent m'échapper.
avatar
Invité Invité
MessageSujet: Re: Douce symphonie Feat. Sakurai Keisuke   
Mar 28 Nov - 22:38


Douce Symphonie
Park Dam-Bi et Sakurai Keisuke




Bonjour mademoiselle.... Si vous voulez, mais vous n'avez pas cours ?

J’étais surprise. Les cours, je n’y avais pas pensé. Etant du genre à vivre au jour le jour, je ne savais même pas par quelle matière j’allais commencer la journée. J’avais passé ma main dans mes cheveux gêné par la question. Fallait-il que je réponde négativement pour me permettre de participer au sien ou être honnête et lui demander un créneau pour qu'il puisse m'accepter dans ses cours ? Je ne savais pas mentir du moins je ne me le permettais pas. Un mensonge en menant un autre, ce serait une boucle sans fin pour au final ne jamais avoir la chance de l’avoir comme enseignant.

Je mettais avancé vers lui, observant de plus près le piano. Il n’avait pourtant rien d’extraordinaire. Le son qu’il produisait était donc transformé en fonction de ceux qui lui donnait vie, cela venait donc bien de lui. J’avais encré mon regard dans le sien, lui faisant mon plus beau sourire avant de m'exclamer.

" Je me prénomme Park Dam-Bi et je suis en deuxième années d’Arts Plastiques Et Design. Je suis très intéressé par votre façon de jouer et j’aimerais que vous me l’enseigniez. Je maîtrise cet instrument à la perfection mais je ne sais pas retransmettre mes émotions comme vous le faite. J’ai malheureusement cours mais je vous en serais reconnaissante si vous pouviez trouver un créneau me permettant d’assister aux vôtres. J’espère vous avoir donné assez d’informations pour avoir une réponse positive de votre part. "

Mon monologue fini, j’attendais sa réponse avec impatience. Mes joue rougissaient à cause de ma timidité. On pourrait croire que ça m’empêcherais d'être aussi directe mais mon côté spontané était beaucoup plus prononcé.


CSS par Gaelle
avatar
Invité Invité
MessageSujet: Re: Douce symphonie Feat. Sakurai Keisuke   
Sam 30 Déc - 3:39
Douce symphonie
Park Dam-Bi

J'ai fait exprès de lui parler de ses cours, beaucoup d'élèves s'intéressent aux cours de musiques entre autres afin d'éviter des contrôles ou examens, tout ça parce qu'ils n'ont pas révisé ou fait leurs devoirs. Que ce soit ici ou dans une autre école, c'est toujours pareil. Dès qu'ils peuvent, certains viennent dans des cours qu'ils pensent être très faciles. Mais une fois qu'ils viennent à mes cours, ils regrettent généralement. Nous ne faisons pas qu'écouter de la musique. On apprend l'histoire de la musique et des musiciens, de toutes époques et toutes générations et du monde entier. D'ailleurs, je prends beaucoup de plaisir à leur faire découvrir la musique japonaise, que ce soit de la musique actuelle que des anciennes musique japonaise. Je leur apporte des instruments que j'ai et je leur fais une petite démonstration. Bien sûr, je ne leur prête pas pour ne pas qu'ils les cassent, mais comme j'aime bien leur faire découvrir la culture musicale de mon pays natale alors je n'hésite pas un instant. Comme je m'en doutais. Je regarde toujours l'élève et je vois dans son regard qu'elle ne pensait pas que j'allais lui parler de ses cours. Je fais un sourire en coin, maintenant voyons l'excuse qu'elle va me donner. Est ce qu'elle sera franche ? Est ce qu'elle trouvera une excuse maladroite ? C'est à elle de jouer.

Enchantés, mademoiselle Park, moi s'est Monsieur Sakurai Keisuke. Je suis heureux que vous soyez intéressée par ma façon de jouer surtout si vous êtes aussi pianiste. Si vous vous voulez vraiment, donnez-moi votre emploi du temps et on voit des créneaux pour la musique, mais vos études passent bien avant la musique ! Je suis content de voir que des élèves s'intéressent à la musique, mais ça ne devrait pas passer avant le reste...

Je la vois rougir et je souris toujours. Mademoiselle Park, est directe et apparemment franche, c'est bien ça, mais qu'elle ne croit pas qu'elle pourra avoir un mot de moi pour la dispenser de certains cours, ça, c'est non, je suis gentil oui, mais pas stupide. J'aime bien les gens passionnés par la musique, mais il ne faut pas sacrifier sa scolarité pour ça.
avatar
Invité Invité
MessageSujet: Re: Douce symphonie Feat. Sakurai Keisuke   
Mar 9 Jan - 16:11


Douce Symphonie
Park Dam-Bi et Sakurai Keisuke




Mon emploi du temps ? J’hésitais à lui dire que je ne le connaissais pas, mais il allait surement penser que je ne prenais pas ma scolarisation au sérieux. Je me creusais la tête, pour me rappeler de l'enchaînement de mes cours mais rien ni faisait. Je venais d’ébouriffer mes cheveux comme si cela aller aider, mais j’avais plus l’air d’une folle qu’autre chose. J’étais embêté, je voulais absolument qu’il m’accorde un peu de son temps mais sa question me posais problème. Encore une fois, j’étais dans l’incapacité de lui mentir. « Je sais ! » J’allais lui dire la vérité tout en trouvant un arrangement. Je savais parfaitement quand j’avais du temps libre et j’allais les utiliser pour venir passer du temps avec lui. Je mettais mise à faire les cents pas, signe d’une grande réflexion. Je remettais en place mes disponibilités afin d'éviter de bafouiller. Une fois fait, je lui avais adressé un énième sourire avant de poursuivre :

« Je ne le connais malheureusement pas mais je sais quand je peux me permettre de participer à vos cours. Tout les mardis et jeudis soir de 17h à 18h est-ce que cela vous conviens ? »

Je venais de prendre conscience de ses dires et mon visage perdit de sa gaieté. Comment pouvait-il se prétendre professeur de musique alors qu’il était entrain de dénigrer sa matière ? J’essayais de comprendre le sens de son affirmation mais aucune explication ne me vint. Voulait-il dire que la valeur de son enseignement n’était pas aussi importante que celui des autres ? Les adultes donnaient beaucoup trop d’importance à la culture générale sans penser aux conséquences futures. Pour un employeur, toutes les notions autres que celles concernant son métier étaient inutiles. Il était donc évident selon moi, que l’intérêt des élèves pour un cours ou un autre, devait être leurs choix et non celui de professeurs un peu trop intrusif. Je fronçais légèrement les sourcils avant de lui rétorquer :

« Imaginons que je veuille devenir pianiste professionnel et que faire partit d’un orchestre soit mon rêve. Allez-vous m’en dissuader car les autres métiers sont plus accessibles ? » Je le regardais attristé. Je ne me voulais ni méchante, ni agressive. Je voulais au contraire qu’il me rassure, qu’il me vente les mérites de sa passion et qu’il la partage avec moi. « Allez-vous dénigrer mes choix, comme vous dénigrez votre propre art ? »



CSS par Gaelle
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Douce symphonie Feat. Sakurai Keisuke   
 
Douce symphonie Feat. Sakurai Keisuke
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entend la douce nuit qui marche (feat. Chad)
» [BAL] Douce tromperie (PV Marie-Anne et Marine)
» Douce Missive... [Shaelyss]
» Une douce nuit sous le Balcon [Terminé]
» Douce amertume ~Irina et Lorelei~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
InEko :: RP-
Sauter vers: