Aller en hautAller en bas

Tous les groupes sont ouverts, mais nous avons besoin de city s'il vous plait :p

Partagez | 

De glace et d'or (ft. Park Dam-Bi)

Aller en bas
avatar
+ D'infos
InvitéInvité
Mer 29 Nov - 9:44MessageSujet: De glace et d'or (ft. Park Dam-Bi)
De glace et d'or
J'avais très envie de mener la jeune femme au port et c'était ce que j'avais fais, l'air marin caressait doucement mon visage. Cela pouvait paraître être un lieu de rendez vous étrange mais je voulais faire dans la simplicité et cet endroit m'avait semblé être parfait. J'y allais souvent, j'avais trouvé un coin bien à moi près des vagues, le vent frais balayais mes doutes et l'océan m'accueillait à bras ouvert. Parfois en été, je venais ici, toujours seul, et je me baignais tranquillement.
Nous passions dans une grande allée entourée de bateaux de tailles et de couleurs différentes, un grand festival pour les yeux malgré que ce port ne soit pas si grand.

J'avais mes petites habitudes ici, je conduisais la jeune femme à travers le quai, regardant partout autour de moi. J'étais toujours un peu plus charmé par la beauté des lieux où la simplicité était le mot maître. "Viens, suis moi, je vais te montrer un endroit où je vais souvent." quitte à être venu ici, autant lui montrer mon repère en quelque sorte.
Un peu plus loin, une odeur alléchante nous avait attiré vers le stand d'un vieillard qui vendait visiblement quelques douceurs. Je le saluai poliment en m'inclinant. "Tu veux quelque chose?"

Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
+ D'infos
InvitéInvité
Sam 2 Déc - 12:13MessageSujet: Re: De glace et d'or (ft. Park Dam-Bi)


De glace et d'or
Park Dam-Bi et Chae Jae Min




Je l’avais suivit impatiente de découvrir notre destination. Je suivais ses pas accordant ma cadence à la sienne. Nous avions échangé tout le long et je ne me lassais pas de nos anecdotes toute plus enrichissante que les autres.  L’air marin atteignit mes cellules olfactive et le chant des mouettes vint chatouiller mes oreilles. « La mer ? »

Nous venions de passer une grande maison et juste après celle-ci se présentait un panorama des plus époustouflant. Un vaste océan, des vagues s’échouant sur les rochers et des pécheur remontant leur prise. J’étais émerveillé cette vue me faisais toujours cette effet là. Étant habitué à ma précieuse foret ce tableau là mettais plus ou moins inconnu. J’étais comme une enfant à qui on montre pour la première fois un parc d’attraction. Surexcité.

Nous passions par les quais et les imminences structure de bois qui y était exposé me rendais minuscule. Un défilé de couleur vive s’offrait à nous et mon visage ne cessait de s’illuminer. Je regardais aux alentours levant un sourcil devant les différents couple présent. Il faut dire que ça avait un certain coté romantique si l’on omettait l’odeur de poisson. J’avais ri intérieurement fasse à cette réflexion et avait regardé le jeune homme présent à mes côtés. En tous cas pour Jaemin cet endroit lui était très plaisant. Je pouvais le ressentir rien qu’à voir son expression.

"Viens, suis-moi, je vais te montrer un endroit où je vais souvent." Je lui avais rendu son sourire acquiesçant de la tête. Rien que le fait de m’avoir emmener ici, m’avais donné une confiance en lui presque aveugle. Je le suivais sans broncher profitant au contraire de cette après-midi passé en sa compagnie. Un stand attira mon regard, ou plus tôt mon estomac, et je m’arrêta. Chae s’en étant rendu compte, c'était empressé de me demander. "Tu veux quelque chose?" Si mon self-Control n’était pas aussi conséquent, je serais déjà entrain de sautiller en m’exclamant de joie « Une crêpe au Nutella ! »

J’avais opté pour une façon beaucoup moins effrayante, histoire de rester encore quelques instant en sa compagnie sans qu’il ne prenne la fuite. « Avec plaisir » J’avais salué à mon tour le gérant, m’approchant de la vitrine. « Une crêpe au Nutella, s’il vous plaît » J’avais sortit de mon sac à main mon porte monnaie et avais demander à mon compagnon de gourmandise ce qu’il voulait. « Et toi ? »


CSS par Gaelle
avatar
+ D'infos
InvitéInvité
Lun 4 Déc - 10:50MessageSujet: Re: De glace et d'or (ft. Park Dam-Bi)
De glace et d'or
"Pour moi ce sera une glace à la fraise, une simple s'il vous plait" après avoir payé nos mets, je fis signe à ma nouvelle amie de me suivre une nouvelle fois afin que je puisse la conduire à ce fameux endroit. Nous marchions ensemble dans un calme apaisant, profitant de nos gourmandises en se lançant parfois quelques regards frivoles. Je me mis même à rire lorsqu'elle se mit accidentellement un peu de nutella sur le bout de son nez. J'avais alors pris ma serviette et l'avait tamponné doucement pour faire partir le chocolat.

Je m'étais en suite stoppé près du seul endroit où la barrière qui interdisait l'accès aux bateaux était endommagée. Je lançai un rapide regard à Dam-Bi qui avait l'air perplexe. Je lui adressai un sourire comme pour la rassurer et pour lui dire de me faire confiance, je venais souvent ici et je savais ce que je faisais. Je léchai une fois goulûment ma glace rosée avant d'enjamber la clôture d'une certaine habileté sous le regard de la jeune femme. Je me frayais un rapide chemin entre les petits rochers instables puis me retournai vers elle. Je fis bien attention de prendre appui correctement sur mes jambes avant de lui tendre la main.
Je l'aidais rapidement à me rejoindre, puis nous descendions un peu plus bas sous les rochers, plus proches de la mer, mais je n'avais pas lâché sa main pour autant. Le chemin que nous avions emprunté était assez périlleux, nous manquions de tomber à quelques reprises à cause de nos mains liées, nous empêchant d'être bien stable. J'en étais bien conscient mais je n'avais nullement envie de rompre ce contact.

Quelques instants après, nous nous étions arrêté sur un gros rocher, juste au dessus du niveau de l'eau. Je tournai la tête en sa direction, nous étions l'un à côté de l'autre alors je pu lui adresser ces mots sans avoir besoin d'hausser la voix "Nous sommes arrivés!" Je lui adressai à présent un grand sourire lorsque ma glace qui fondait avait coulé et tâché son manteau. "Oh je... pardon..." mais quel idiot pensai-je, embarrassé "... je suis désolé!" je commençais à m’affoler à cause de ma maladresse que je maudissais intérieurement.



Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
+ D'infos
InvitéInvité
Lun 18 Déc - 23:30MessageSujet: Re: De glace et d'or (ft. Park Dam-Bi)


De glace et d'or
Park Dam-Bi et Chae Jae Min




Je savourais cette journée. Cela faisait maintenant plusieurs semaines que je ne mettais pas autant amusé. Il m’avait fait signe de le suivre et je mettais exécuté sans même me poser de question. J’étais en paix, rassurer par sa présence plus rien autour de moi n’avait d’importance. Je manger ma crêpe toute en profitant des différents paysage. Je ne pouvais m’empêcher de le regarder en venant même à faire goûter à mon nez mon précieux chocolat. J’avais laissé Jaemin m’essuyer, ne pouvant contrôler les battements de mon cœur face à son action. Même si la vagues d’émotions qui m’envahissais ne faisait que s’accroître, je ne voulais pour rien au monde mettre fin à notre balade.

Arrivé au bout du chemin, une barrière nous fit face. Je l’avais observé s’avancer et je ne pu m'empêcher de le regarder interrogative. Il m’avait lancé un de ses sourires chaleureux avant de l’enjamber pour me montrer la marche à suivre. Faisant de même, j’avais pris sa main tout en grimpant sur l’un des rochers. Je voulais le suivre, vivre de nouvelles expériences et me faire bercer par les écumes à ses côté. Nos mains liées, nous commencions notre périple, passant d’un obstacle à l’autre tout en échangeant des sursauts et des rires face à la difficulté de notre traversé. Je serrais sa main. L’idée qu’il décide de la lâcher n’était pas envisageable, du moins pas pour le moment.

Soudain, il annonça notre arrivé et mon visage s’illumina. Nous nous étions placés sur un endroit stable et malgré nous, notre proximité était maintenant à son apogée. Mon épaule c’était collé à la sienne et le vent qui balayait nos cheveux me rafraîchissait. Quel sentiment agréable. Une liberté à perte de vue doublé un océan sans frontière. Je m’étais perdu dans mes songes quand quelque chose tomba sur mon manteau. J’avais regardé mon compagnon un peu paniqué avant de remarquer la couleur rose de cette tache nouvellement né sur mon vêtement. J’avais ri face à sa réaction et avais de mon doigt, enlevé la glace pour la porter à ma bouche.

« Si tu voulais m’y faire goûter, ça aurait été avec plaisir » Des yeux rieurs suivit d’un énième sourire avant de poursuivre. « Mais je ne suis pas sur que mon manteau soit en mesure de le faire à ma place. » Nous avions une nouvelle fois laissé notre joie résonner et mon attachement envers lui ce concrétisait, plus je passais de temps à ses côtés. J’avais resserré mon étreinte avant de m’asseoir par terre. L’incitant à faire de même avant que mon attention ne soit absorbé par l’horizon. « Cet endroit est magnifique… »



CSS par Gaelle
avatar
+ D'infos
InvitéInvité
Sam 23 Déc - 15:18MessageSujet: Re: De glace et d'or (ft. Park Dam-Bi)
De glace et d'or
Je n'avais pu que sourire à la remarque que la jeune m'avait doucement adressée, mes lèvres s'étaient étirées le plus naturellement du monde sans que je ne puisse y faire quoi que ce soit. Nous étions actuellement installés sur un rocher, blottis chaleureusement l'un contre l'autre, avec pour seule mélodie le cri de quelques oiseaux qui passaient à proximité de nous et le bruit des vagues qui s'échouaient contre le récif. Je me sentais si bien à ce moment là que j'aurais voulu qu'il dure éternellement. J'aimais tellement venir ici, lorsque mon regard se perdait à l'horizon de ce vaste océan, je me sentais bercé entre ciel et mer. Et cette fois, je n'étais pas seul, la douce jeune femme que je tenais contre moi me faisait honneur de sa présence et je ne me sentais qu'encore mieux grâce à elle. Le ciel grisâtre par endroit au dessus de nous masquait la luminosité du lieu, cela contrastait visiblement à la chaleur que je ressentais à ce moment même. J'avais l'impression vive que le temps s'était figé et qu'à cet instant précis, il n'y avait que nous deux, et c'était seulement ce qui m'importait.
Cela m'était bien égal de savoir que justement je ne savais pas grand chose d'elle. Ce simple moment à ses côtés me montrait que parfois les moments les plus simples pouvaient être les plus précieux. J'aimais, tout simplement. Grace à ma formation en philosophie, j'avais acquis de nombreuses connaissance sur moi même et je m'ouvrais chaque jour un peu plus au monde, apprenant à savourer chaque instant et je n'allais pas perdre une miette de celui que j'étais en train de vivre avec Dam-Bi.
Je tournai la tête en sa direction, mon regard croisa son visage. Je n'étais pas doué pour analyser les gens mais je pouvais deviner un sentiment de sérénité chez elle, cela me réjouissais de savoir qu'elle pouvait ressentir la même chose que moi en cet instant. Je détaillait son visage, chaque parcelle de sa peau, ses petits yeux pétillants, son petit nez, ses lèvres qui me semblait d'une douceur telle qu'elle reflétait sa personne toute entière. C'était effectivement de cette façon que je voyais ma nouvelle amie, sa présence avait quelque chose de doux, d’apaisant, et je pensais vivement que si elle avait un prix, elle vaudrait certainement de l'or.
Je me résolu par la suite à lui adresser quelques mots afin de ne pas lui faire croire que j'avais préalablement ignoré ses paroles par indifférence. Elle avait raison sur toute la ligne, je venais souvent ici parce que je trouvais cet endroit magnifique, comme un petit coin de paradis sur terre. J'inspirai et expirai doucement alors que je réfléchissais à comment lancer le sujet auquel je pensais.
"Tu sais, ça me fais plaisir que tu apprécies cet endroit. Vraiment." je passai rapidement mon bras autour de son épaule avant de la serrer pour la rapprocher un peu plus de moi. Mon propre geste me fit automatiquement sourire. "Habituellement, je viens seul ici. Tu es donc la première personne que je prend avec moi, même si tu le sais déjà." Mon regard quitta les vagues pour s'ancrer dans le sien. "En fait, dès que je viens ici, j'ai l'impression d'être bercer par le vent et l'eau. Je me sens bien." J'esquissai un petit sourire timide en sa direction. "Cet endroit est si relaxant, calme et tendre comme une caresse." A ce moment là, j'avais lentement caressé sa joue.


Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
+ D'infos
InvitéInvité
Lun 1 Jan - 23:40MessageSujet: Re: De glace et d'or (ft. Park Dam-Bi)


De glace et d'or
Park Dam-Bi et Chae Jae Min




Son bras m’enlaçant et sa chaleur se mélangeant à la mienne rendait ce moment vraiment chaleureux. Je posais ma tête sur son épaule comme pour donner suite à son action. Étions-nous assez proche pour vivre ce moment d’affection ? Je n’en étais pas certaine mais il fallait croire que cette proximité nous plaisait à l’un comme à l’autre. Je l’écoutais attentivement cherchant du regard les expressions donnant vie à son récit. Fallait-il que je me méfie de lui ? Je n’arrivais pas à le considérer comme une personne potentiellement dangereuse. Je mettais laissé porter par les événements sans même me méfier une seule seconde, et même lorsque mes envies les plus intimes se mélangeaient à cette réalité frôlant la fiction, ma raison n’avait pas fait obstacle. Fallait-il en conclure que tout cela me paraissait normal et que je voulais que Chae fasse partie de ma vie ? Un sourire s’élargie sur mon visage et la réponse m’apparu très clairement. Je devais vivre le moment présent et remercier le destin de nous avoir liés. Nous étions seuls au monde le temps d’une après-midi et je voulais que cela dure une éternité.

Les mèches de ses cheveux dansant avec le vent et son sourire charmeur animaient mon cœur d’une valse endiablé. Ses yeux encré dans les miens et sa main caressant ma joue rendaient l’atmosphère envoûtante. Mon visage était devenu écarlate et ma chaleur corporelle venait d’augmenter. Les pulsations frénétiques qui chatouillaient ma poitrine me poussèrent à commettre un acte des plus indécents.

Je mettais rapproché du coin de ses lèvres pour y déposer un doux baisé sucré. Le gout de la glace à la fraise fit frémir mes papilles et mes doigts frôlant son cou revinrent à leur place initial s’entremêlant au siens. J’étais assez fière de moi mais lorsque je vis la réaction de Jaemin la panique m’envahi. Mais qu’est ce qui avait bien pu me passer par la tête pour oser retirer de la crème glacé de la sorte ? J’aurais très bien pu utiliser une serviette ou autre mais non… Je voulais me persuader que c’était à cause de cette ambiance romantique et que j’avais agit sans même réfléchir aux conséquences de mes actes mais cela était vain. Je me devais de lui donner des explications mais aucune ne me paraissait être plausible.

« Tu avais de la glace sur le coin de la lèvre… » Je bégayais légèrement, hésitant à chacun de mes mots. « Je voulais te l’enlever et je… » La honte m’envahi et plus aucun son ne sortit de ma bouche. Je n’osais plus le regarde en face. Je tournais la tête en direction du rivage attendant avec appréhension le moment ou il allait enfin briser ce soudain silence.



CSS par Gaelle
avatar
+ D'infos
InvitéInvité
Mar 2 Jan - 10:37MessageSujet: Re: De glace et d'or (ft. Park Dam-Bi)
De glace et d'or
Très surpris sur le moment, je m'étais contenté d'écarquiller les yeux face à l'action soudaine de la jeune femme. Il m'aurait été impossible de la prédire même en utilisant un minimum de bon sens. Je réfléchissais beaucoup en temps normal. Que ce soit sur moi-même, sur les autres, sur le monde ou bien sur des sujets quelconques, je réfléchissais et j'essayais d'analyser. J'étais vraiment chamboulé cette fois-ci, je n'osais plus effectuer le moindre mouvement, ce geste si soudain m'avait fait perdre mes moyens. Je semblais si statique extérieurement, comme de la pierre, ce qui contrastait avec ce qui se passait réellement à l'intérieur de mon corps à cet instant précis. La pâle rougeur qui avait fait son apparition sur mes joues masquait l'état de panique total qui m'avait gagné en l'espace de quelques secondes.

Aussi, j'étais loin d'être bête, je ne connaissais que trop bien ce semblant de sentiment que je ressentais. J'avais reconnu facilement ce petit pincement au cœur lorsque sa bouche avait naïvement frôlé le coin de la mienne. Je l'avais déjà perçu à la bibliothèque, lorsque la jeune femme avait tenté de m'assassiner avec des bouquins. Cette pensée m'arracha un petit sourire, j'espérai grandement qu'elle ne le remarquerai pas. En cet instant si pur je me sentais si bien, et le trouble m'avait gagné mais ce n'était pas un hasard si nous nous accordions mutuellement un peu de notre temps, tranquillement installés sur ces rochers rugueux et humides.
Lorsqu'elle avait tourné la tête et prononcé quelques mots pour tenter de justifier son acte, je l'avais trouvé adorable, aucun autre mot n'aurait pu décrire ce sentiment soudain. Au fond de moi, j'espérais qu'elle puisse ressentir ce petit pincement de rien du tout, cette petite chose d'apparence insignifiante qui en disait long sur l'état d'esprit de quelqu'un vis à vis de quelqu'un d'autre.


Mais là, la réalité me rattrapa et jeta un froid dans mon dos. Mon fin sourire s'effaça mais je ne pouvais nier le fait que je ne connaissais pas grand chose d'elle.


Je n'écoutais plus la suite de ses propos, une bataille féroce s'était engagée dans mon esprit, gonflant mes joues d'énervement et d'appréhension. C'était pensée rationnelle contre pulsion passionnelle. Que devais-je faire? Mon regard se perdit dans le vaste océan en face de moi, noyant un peu plus mon esprit dans une lutte infernale au rythme des flots. J'avais aussi deviné la gêne de la jeune femme, la tension naissante dans l'air ne m'annonçait rien de bon.

Ma glace fondait entièrement entre mes doigts tout comme mon cœur lorsque j'avais dirigé mon regard vers elle. Ses cheveux couvrant ses épaules, son profil irrésistible et son aura douce bien qu'un peu troublée. Avais-je besoin de justificatifs supplémentaires pour laisser tomber ma raison et n'écouter que la voix de mon cœur?

Je laissais alors mes passions prendre le dessus, appelant faiblement son nom jusqu'à ce qu'elle me regarde enfin. "Dam-Bi... Dam-Bi... regarde..." j'avais baissé la tête vers ma glace, prenant une longue inspiration. Je la portai à présent à ma bouche tout en gardant mes lèvres closes. "Je crois que tu en as oublié un peu par là..." j'avais pointé mes fines lèvres du bout de l'index, appréhendant la suite des événements. Tout se passait si vite, je n'étais même pas certain de ce que je faisais et pourtant j'en ressentais l'irrésistible envie.


Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
+ D'infos
InvitéInvité
Mar 2 Jan - 23:34MessageSujet: Re: De glace et d'or (ft. Park Dam-Bi)


De glace et d'or
Park Dam-Bi et Chae Jae Min





Je l’entendais prononcer mon nom pour attirer mon attention. Je redoutais sa réponse. Quelques écumes vinrent rafraîchir mon visage cramoisi me permettant de calmer mes inquiétudes. Mon action était-elle inconsciente, ou bien y avait-il une autre manière de faire que j’avais rejeté pour accepter celle-ci ? J’omettais un détail mais je n’arrivais pas à savoir lequel. Ma raison avait toujours guidé ma voie et je venais de me rendre compte que pour la première fois, elle venait de laisser sa place à un organe impulsif enfoui depuis lors.

J’avais tourné la tête vers lui, ne disant mot. Observant ce qu’il voulait me montrer, je ne pu empêcher un rire cristallin face à ce spectacle. Sa bouche était entièrement recouverte de glace et elle commençait à couler sur son menton. Voulait-il m'amuser pour briser mon embarra ? Même si je n’en avais pas encore compris le sens, je me sentis soudainement plus légère. Je lui souriais chaleureusement, ne le quittant pas des yeux. Trouver une serviette aurais été le premier réflexe à avoir, mais la situation était si distrayante que je voulais qu’elle perdure encore quelques instants.

Soudain, mon cœur fut pris de frénésie et j'étais resté figé en face de lui. Les mots qu’il venait de prononcer me firent frissonner de toute part. Est-ce que j’avais bien entendu ? L’hypothèse que mes oreilles avaient pu me jouer des tours me paraissait plus probable, mais son index ainsi pointé les contredisait sans hésitation. Je ne savais pas quelles options choisir mais une en particulier trônait au dessus des autres. Je savais pertinemment qu’au point ou nous en étions, j’allais malgré moi perdre le contrôle et agir d’instinct sans penser à ce qui pourrait en découler.

Mes battements venaient de ralentir pour prendre un rythme lent mais beaucoup plus intense. J’espérais que les entendre lui serait impossible. Je n'étais pas habitué à une telle manifestation et je n'arrivais pas encore à en comprendre le sens.

Je n’avais pas daigné lui répondre mais mes gestes allaient parler d’eux même. J'avais rapproché ma main de sa joue, avant de la frôler délicatement pour venir l'y déposer. Je mettais ensuite rapproché progressivement de lui, pour finir par déposer mes lèvres, légèrement entrouvertes, sur les siennes. C’était avec les yeux fermé et la douceur de la fraise que se déroula notre premier baiser. Si le coup de foudre existait réellement, il était fort probable que j’étais entrain de me faire foudroyer.


CSS par Gaelle
avatar
+ D'infos
InvitéInvité
Mer 3 Jan - 11:45MessageSujet: Re: De glace et d'or (ft. Park Dam-Bi)
De glace et d'or
Je devais reprendre mon souffle, mon cœur qui tambourinait excessivement dans ma poitrine ne me facilitait en rien la tâche. Nous nous étions détachés et pourtant la proximité entre nos visages résonnait dans mon cerveau comme un appel à recommencer ce que nous venions de faire. Il était vrai que je n'avais pas songé à la suite des événements lorsque je l'avais incité à recommencer, et je ne savais comment réagir alors je me contentais de la fixer droit dans les yeux avec un doux sourire. En cet instant, j'avais envie d'arrêter de réfléchir uniquement et de simplement savourer ce moment sans appréhension de la suite parce qu'en un regard, une destinée pouvait partir en vrille.
Un petit vent se leva et vint remuer gentiment nos cheveux, elle venait de faire un grand pas en avant et c'était à mon tour de lui rendre la pareille. Seulement voilà, je ne savais où j'en étais. Cette douce inconnue pourtant si familière à présent me faisait tourner la tête, embrumait mon esprit de questions pour l'instant sans réponse, je ne savais comment m’agripper un peu plus à la perche qu'elle m'avait tendue. La balle était dans mon camp, je me devais d'agir rapidement mais les mots me manquaient. Est-ce que je l'aimais? Je n'en savais rien, j'avais besoin de temps et il me fallait en gagner. En réalité, j'avais la ridicule impression de jouer ma vie en cet étrange instant. Nous étions physiquement si proches l'un de l'autre et pourtant si loin, peut être était-il plus raisonnable d'apprendre à se connaitre davantage. Ou bien alors, il fallait se laisser aller à la folie de la jeunesse et ne pas se préoccuper de détails gênants. Je n'étais pas dans sa tête, je ne la connaissais pas assez pour anticiper ses préférences.

Mon regard quitta son visage pour venir se poser sur le rivage que nous avions quitté. J'avais bel et bien une idée mais ce n'était pas raisonnable. Le baiser que nous avions échangés ne l'était point non plus. C'était sûrement la journée de l'excès alors autant en profiter à fond, n'est-ce pas? Sans prévenir, je m'étais relevé sur mes deux jambes en scrutant longuement tous les bateaux. Lequel allais-je élire mien? Je ne le savais pas pour le moment.
J'avais tendu la main vers la jeune femme, encore au sol et visiblement surprise par mon action, pour l'inciter à se relever aussi, brisant la sorte de cocon de tranquillité invisible dans lequel nous nous étions réfugiés et dans lequel nous nous sentions si bien. Lorsqu'elle avait attrapé ma main, je fus une nouvelle fois absorbé par la douceur de celle-ci. Je l'attirai doucement à moi, attrapant délicatement ses hanches pour la coller contre mon corps.
Sans réfléchir comme à mon habitude, j'avais fermé les yeux et penché la tête en direction de son fin visage sans lui demander la permission. Je venais de poser mes lèvres sur les siennes, l’entraînant dans un chaste baiser aux allures pudiques et réservées. Mes mains quittèrent ses hanches et mon visage se détacha un peu, je venais d'attraper ses bras pour les enrouler autour de mon cou en souriant, avant de capturer à nouveau ses délicieuses lèvres que j'appréciai embrasser. Cette fois si, le baiser était plus franc, plus passionnel. Il sonnait comme une déclaration de ma part alors que je n'étais pas certain de ce que je voulais, j'avais décidé d'arrêter de me prendre continuellement la tête et de simplement me laisser diriger par mes envies. Après tout, je ne voyais aucun mal à m'abandonner un peu.

J'avais reposé mes mains sur les hanches de la jeune femme, puis brisant notre baiser, je l'avais attiré à moi dans une étreinte chaleureuse. Je me surpris à trouver ce contact plus qu'agréable, je pouvais humer son parfum fleuri. J'avais l'impression de la protéger ainsi et que rien au monde ne pourrait nous atteindre ou nous faire du mal. C'était en quelque sorte la naïveté inconsciente de la jeunesse mais putain qu'est ce que ça me faisait du bien.
Doucement, j'avais murmurer à son oreille "Vois-tu mon monde froid et explosif?". J'avais resserrer mon étreinte autour de sa taille, la collant un peu plus contre mon corps électrifié par l'appréhension de ce que j'allais lui dire. "Peux-tu l'entendre?" je m'étais sournoisement rapproché de son oreille, mon murmure s'échouait dans cette dernière comme la légère brise marine dans nos cheveux. "Avec toi, mon monde si dur devient si doux." je pensais réellement ce que je venais de lui dire. Sa personne était d'une trop grande douceur et réchauffait mon univers tout entier. Je n'avais pas vraiment pris le temps de réfléchir aux conséquences de mes dires, je voulais simplement que la jeune femme soit mise au courant de mes pensées.
"Regarde à quel point nous sommes libres là, maintenant, tout de suite." j'avais remonté l'une de mes mains dans son dos, caressant délicatement ses habits comme pour lui transmettre une partie de moi, comme si ma vie dépendait de ce contact. Mon visage prit un air plus grave, plus sérieux, après tout je n'avais plus besoin de me censurer, j'avais fais mon choix. Je respecterai évidement le sien, mais moi je voulais laisser la place aux fougues de la jeunesse. Pourquoi passer à côté d'expérience bénéfique pour ma propre personne? Je me répétais mais je sentais que notre rencontre n'était pas un hasard et que je ne devais surtout pas laisser passer cette chance. "J'ai besoin d'une connexion..." avais-je doucement repris, "... j'ai besoin de quelque chose qui me fasse ressentir ce que tu m'as fais ressentir Dam-Bi." je brisai alors notre étreinte, tenant toujours la jeune femme par les hanches et le dos, je venais de planter mon regard dans le sien, comme si l'heure de se jeter à l'eau était arrivée. "J'ai besoin de toi." fixant ses beaux yeux, je tentais de rester impassible pour lui montrer que j'étais sincère dans mes dires, et je voulais qu'elle comprenne que quelle que soit sa décision, je ne regretterai rien.

Bien entendu, après quelques secondes, j'avais décidé de changer de sujet. J'étais patient et je n'allais pas la forcer à me répondre immédiatement, ce n'était pas le genre de décision qu'il était possible de prendre à la légère. Mon idée de tout à l'heure me revint à l'esprit et j'incitais la demoiselle à prendre ma main pour rejoindre le port. Nous faisions marche arrière et je venais de me rendre compte que je ne lui avais pas expliqué ce que j'avais l'intention de faire. "As-tu déjà fais du bateau? As-tu déjà voler quelque chose? Mh.. non pas voler puisque nous allons le rendre, disons emprunté sans permission?"

Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
+ D'infos
InvitéInvité
Ven 5 Jan - 23:45MessageSujet: Re: De glace et d'or (ft. Park Dam-Bi)


De glace et d'or
Park Dam-Bi et Chae Jae Min





Je venais d’ouvrir les yeux détachant mes lèvres des siennes. Je voulais recommencer mais je n’en fit rien et pourtant une pensée au fond de moi me suppliait de recommencer. Je plissait légèrement les yeux quand la brise vint rafraîchir ma nuque et je repris mon inlassable contemplation. Il étais vraiment beau. Que ce soit son nez ou ses fossettes, tout chez lui m’attirais. Qui plus est, il y avait de forte chance pour que je me soit éprise de lui dés les premières secondes qui avaient inaugurées notre histoire.

Il venait de porter son attention sur le rivage et son actions me fit douter. Est ce que j’avais pris la mauvaise décision ? Je pensais pourtant qu’il m’avait incité à le faire. Mes inquiétudes se firent plus intenses quand il se leva avec empressement m’offrant son dos comme interlocuteur. J’étais perdu. Je ne voulais pas me persuader que j’avais tout gâcher mais malheureusement pour moi, aucune autre explication ne me vint à l’esprit. Je mettais laissé envahir par mes idées noir quand une main jailli de l’obscurité pour m’inciter à la rejoindre dans la lumière. Je l’avais dévisagé stupéfaite et heureuse de son initiative. Je ne mettais donc pas trompé. Plusieurs questions me virent à l’esprit mais j’avais décidé de remettre mon interrogatoire à plus tard.

Il venait de me coller à lui, ses mains sur mes hanches et ses lèvres sur les miennes. J’étais soulagé, je restais figé par la timidité mais l’envie était bien là. Le bas de mon dos se fit plus léger et mes bras furent guidé vers son cou pour me permettre de l’entourer. J’avais croisé son regard les joues rosie par l’émotion, et c’était en un sourire que nous avions accentué notre baisé. J’étais heureuse. Heureuse d’avoir fait le bon choix. Heureuse que se soit lui.

Je passais mes mains dans ses cheveux, collant ma poitrine à la sienne. Je ne comprenais pas encore ce que mon corps essayait de me faire admettre, mais je ressentais une puissante vague de chaleur m’envahir. Mon cœur qui c’était calmé jusqu’à lord avais repris de la vigueur et tambourinais dans ma poitrine. Je voulais qu’il continue, qu’il ressert son étreinte… Je voulais ne faire qu’un avec lui.


Il a certaines pulsions que l’on apprends à contrôler quand on tombe amoureux, mais ne les connaissant pas, notre chère Dam-Bi allait les expérimenter à son insu.


Nous avions rompu une nouvelle fois notre embrassade et j’avais positionné ma tête dans le creux de son cou pour pouvoir l’enlacer. Je me sentais incroyablement bien. Je frissonnais à chacun des sons qu’il infligeait à mon oreille. Aucun de ses dires n’avaient de sens pour moi, mais le faite qu’il se confie ainsi à moi, m’incitais à vouloir faire de même. De quel monde parlait-il ? Son moment de réflexion venait-il de là ? Son passé ne comptait pas à mes yeux, seul le présent avait de l’importance. J’espérais de tout cœur que ses démons ne le consume pas et que ma présence suffirais à panser ses blessures.

« Une connexion ? » Voulait-il que nous unissions nos destin ? Cette phrase eu l’effet d’une bombe sur moi et la ressente agitation de mon rythme cardiaque reprit. Des pensées charnelles me traversèrent de tout part. Heureusement que mon visage étais dissimulé, pour rien au monde je n’aurais voulu qu’il me voit dans cet état. Je savais que son sens n’était pas le miens et que la honte m’envahirais, s'il le découvrait. Je devais me calmer. Les choses ne pouvait-elle pas se dérouler sans ses pulsions qui m’empêchait de résonner correctement ? Il avait décider d’encrer son regard dans le miens et j’avais l’impression qu’il pouvait lire en moi comme dans un livre ouvert.


« J’ai besoin de toi »


« Moi aussi » Je l’avais crié d’une voie inaudible en espérant que malgré mon silence, il puisse l’entendre. La situation me dépassait totalement. Ma raison m’avait abandonné et je me retrouvais guidé par un nouvel arrivant qui me faisais totalement perdre mes moyens. Des émotions nouvelles, un amour naissant, des sensations enivrantes et un bel inconnu devenu âme sœur en l’espace d’une après-midi. Que pouvait-il y avoir d’autre ?

Soudain, il prit ma main pour retourner vers le port. J’avais ri intérieurement. J’allais sortir avec un imprévisible et cela ne me déplaisais pas le moins de monde. Sautant d’un rocher à l’autre, comme à l’aller, nos doigts étaient resté entrelacés résistant aux glissades et aux maladresses de notre marche hâtive. Arrivé devant la barrière, il se décida enfin à m’expliquer la situation. Je n'avais jamais volé et encore moins emprunté d'objet sans l'accord du propriétaire, mais soit ! La fougue étais de la partie et comment je pouvais refusé une telle proposition étant si bien accompagné.

Je m’étais positionné devant lui avec un grand sourire au lèvre : « Il faut que tu sache que l’eau ne rassure pas, mais comme tu seras à mes côté je veux bien mis aventurer » Je lui avais embrassé la joue avant de continué :  « Une barque fera l’affaire pour ma part » J’avais lâché ses mains avant de me rapprocher du petit bateau qui flottait à quelque centimètre de nous. J'avais ensuite posé mon regard sur un immense bateau avant de le pointer du doigt « Je ne sais pas conduire se genre d’engin mais si tu t’en sens capable on peux voir plus grand » J’avais croisé mes doigts derrière mon dos un énième sourire aux lèvres.

J'attendais sa décision avec impatience. Animé par l'excitation de l'inconnu, je voulais partir à l’aventure à ses côtés et nous créer des souvenirs inoubliable.



CSS par Gaelle
avatar
+ D'infos
InvitéInvité
Sam 6 Jan - 14:01MessageSujet: Re: De glace et d'or (ft. Park Dam-Bi)
De glace et d'or
Le petit sourire de la jeune femme me faisait à la fois chavirer et m'intriguait. Il était magnifique, comme à son habitude, mais je pouvais y déceler une toute autre émotion que je n'avais jusque ici jamais aperçu. Il semblait plus... taquin... plus joueur. L'air collé à son visage me plaisait beaucoup et j'appréciais qu'elle me montre une nouvelle facette de sa personne. Était-elle aussi joueuse que moi? Je n'allais pas tarder à le découvrir. Je parcourais son fin bras du regard de son épaule jusqu'au bout de son index qui pointait visiblement l'un des plus gros bateaux.
C'était un véritable défi qu'elle me lançait. Je ne savais pas tellement quoi faire, il me fallait prendre quelques minutes pour peser le pour et le contre. Après tout, toutes les fois où je me rendais en ce lieu, je m'installais au bout des rochers. Je n'avais jamais fais de bateau de ma vie, je n'avais jamais bravé un interdit de la sorte. Que devais-je faire, m'improviser marin? Ou me contenter de la petite barque qui risquait de se renverser à n'importe quel moment si le vent remuait trop brusquement les vagues. Un flot de doutes s'emparait de mon esprit, j'étais face à une sorte d'impasse.

Après avoir prit une grande inspiration, cette fois-ci j'étais plus sur de moi parce que le visage amusé de ma partenaire avait chassé tous mes doutes. Elle avait cette sorte de pouvoir sur moi, elle me rendait plus sûr de moi et me confortait dans ma prise de décisions. Malgré que ce n'était peut être pas la bonne, j'avais envie de m'amuser, moi aussi.
Je tendais une nouvelle fois ma main en sa direction pour quelle la prenne avec la douceur dont seule elle avait le secret, puis refermais doucement mes doigts sur les siens. C'était dingue les sensations que ce simple touché me procurait à chaque fois. C'était électrisant.

Je l'attirai vers le grand paquebot, en déposant ma main de libre sur la coque du bateau. Sans grande surprise, il n'était pas accessible, nous ne pouvions pas monter à bord à moins d'escalader les quelques mètres qui séparent l'intérieur au sol du port. Je me doutais alors qu'il me serait impossible de le mettre en marche et de partir naviguer.
C'est alors qu'une idée germa dans mon esprit, chassant mes déceptions. "My lady,
si vous voulez bien vous donnez la peine de vous accrocher à cette corde.
" j'avais attrapé une corde accrochée sur l'un des bords et qui pendait vulgairement, puis je l'avais tendue à Dam-Bi afin qu'elle puisse escalader ce gros tas de planches. Je me plaçai immédiatement en dessous de celle-ci, pour la rattraper si jamais elle venait à tomber. C'était dangereux, vertigineux, terriblement excitant. J'avais une montée d'adrénaline telle par la peur de nous faire surprendre et de passer un mauvais quart d'heure.

Quand elle m'avait tendue la corde, déjà à bord, je l'avais immédiatement rejoint sans grande difficulté. J'avais sauté à ses côtés, me préparant immédiatement à la suite des événements. Je regardai tout autour de moi, je détaillais précisément l'endroit dans lequel nous nous trouvions clandestinement. Nous nous trouvions sur le pont avant, il semblait assez ancien et poussiéreux. Il y avait des tonnes d'objets que je jugeais inutiles, comme des tonneaux vides, une multitude de cartons et de sacs de toutes tailles, d'innombrables planches en bois. Si c'était un bateau de croisière, il n'était surement pas en état de transporter des passagers. Peut-être étais-ce un bateau de pêche? Après tout, je m'en fichais pas mal. Ce qui comptais était que je sois là, en charmante compagnie.
Je fis quelque pas à bord, continuant de regarder ce qui se passait autour de moi jusqu'à ce qu'une partie plus reculée du paquebot n'attire mon attention. Il était là, à quelques mètres de moi, le gouvernail du bateau. Délaissant la demoiselle qui m'accompagnait, je me ruai précipitamment vers cet objet qui me faisait de l’œil.
Je l'observai longuement, fasciné par celui-ci. Comment une chose d'apparence si petite pouvait-elle diriger un engin si gros?  C'était passionnant. Je posai délicatement mes mains dessus, recueillant au passage un peu de poussière fine entre les doigts. Je tournai lentement mais sûrement ce semblant de volant, me perdant peu à peu dans mes pensées et m'imaginant vivre des aventures loufoques.

Je me raclai la gorge pour signifier que je souhaitais prendre la parole puis commençai à m'adresser à une foule imaginaire. "Je suis le capitaine Chae Jae Min. Fidèles matelots, préparez vous à embarquer pour le Royaume d'Angleterre. Nous devons y escorter la princesse Dam-Bi Mary Park Williams." je pris un air plus sérieux, et ma voix résonna de nouveau. "Notre périple sera long, périlleux et difficile mais nous vaincrons. Surtout, faites attention aux pirates et protégez la princesse." à ses mots, je pris mon nouveau rôle à cœur, donnant des ordres à des matelots imaginaires et en continuant de contrôler le gouvernail.
Quelques minutes passèrent ainsi, où je me prenais pour un véritable chef de flotte. J'étais en parfaite symbiose avec mon personnage, rendant notre jeu plus amusant.

"AAAAAAAAAH" je venais d'hurler à plein poumons. "DES PIRATES IL FAUT LES EMPÊCHER DE MONTER A BORD! CHARGEZ LES CANONS!" à ce moment là, je laissai les reines à l'un des mes sbires imaginaires, attrapai deux planches puis accouru près de Dam-Bi. Je lui en avais tendu une sous son regard à la fois interrogateur et amusé. "Mademoiselle, les canons ne suffiront pas. Prenez ceci pour vous protéger. J'ai ouï dire que les femmes du XXIe siècles savent parfaitement se défendre. Je ne me fais pas de soucis pour vous." J'ancrai mon regard dans le sien, coupant brusquement mes gestes dans le feu de l'action. "Mais les pirates sont impitoyables, restez sur vos gardes."

Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
+ D'infos
InvitéInvité
Sam 6 Jan - 23:48MessageSujet: Re: De glace et d'or (ft. Park Dam-Bi)


De glace et d'or
Park Dam-Bi et Chae Jae Min





Je l’observais fixer l’embarcation, perdu dans ses pensées. Je n’arrivais pas à le croire. Il m’avait proposé cette excursion mais face à ma proposition, il ne savait pas quoi répondre. Je lui en demandais peut-être trop ? Réflexion faite, je ne lui en demandais surement pas assez. J’avais sourie, levant un de mes sourcils face à la statue présente à mes côté. J’allais lui prendre le bras pour l’interpeller quand en un soupir, il me tendit la main. J’étais ahurie par sa réaction, il fallait le dire si la question l’embêtait à ce point. Bien entendu, rien ne paraissais sur mon visage et j’avais décidé de garder mes moqueries pour plus tard, ne craignant d’embarrasser mon compagnon.

J’avais accepté sa demande, le suivant de prés pour réussir à entrevoir un indice sur notre destination final. Nous venions de nous arrêter devant un immense paquebot doté d’une proue gigantesque. Je resserrais mon étreinte sur ses doigts tant il m’impressionnait. Soudain, une autre de ses idées saugrenu lui vint à l’esprit et il me tendit une corde. Je la prise en main tout en écoutant ses mots. Je lui adressais une courbette élégante suivit d’un regard rieur, avant de m’exécuter avec difficulté. On ne s’improvisait pas escaladeuse et il fallait avouer que je n’étais pas du tout rassuré. J’avais regardé vers le bas et eu le surprise de remarqué que Jae-Min c’était mis en dessous pour me réceptionner. Certes, j’étais à la fois heureuse et rassuré mais j’étais aussi paniqué et gêné. Il avait une vue panoramique de mon postérieur en mouvement et je n’aurais pas la chance d’avoir le même spectacle.

Une fois mon ascension terminé, je lui avais renvoyé la corde me plaçant proche de celle-ci pour intervenir en cas d’urgence. Je fus étonné de m’apercevoir, qu’il en était arrivé à bout deux fois plus vite que moi et d’une facilité déconcertante. Mes yeux c’étaient dirigé inconsciemment sur ses bras et son torse imaginant ce qui pouvait bien se cacher derrière ses vêtements. Je rougissais malgré moi et je venais de secouer la tête pour me ressaisir. Vilaine pensées lubrique, allez zou !

Nous étions tout deux en pleine exploration, ne manquant aucun détail de ce nouvel environnement. Je dirais pour résumer, que ce n’était pas le grand luxe mais qu'il était en état de marche. Le plus important était respecter, je n’allais donc pas me plaindre de l’odeur de poisson qui ravivait mes narines. Chae était partit dans le cockpit tandis que je mettais rapproché du bord pour respirer l’air marin. Contre toute attente, un certain capitaine vint briser ce silence apaisant me sortant de mes songes. Je venais d’exploser de rire, non pas que je le trouvais ridicule, au contraire, mais ça façon de donné une touche occidental à mon nom, m’avais vraiment amusé. Je l’observais rentrer dans la peau de son personnage et j’avais décidé de faire de même. Pendant qu’il donnait des ordres à ses subordonnés,  je faisais semblant d’avoir une magnifique robe, comme celle porté par la haute bourgeoisie française, et je mettais assise sur une chaise attendant bien sagement que mon thé me soit servit.

Je mettais totalement prêté au jeu, accordant mes mouvements au siens pour donner vie à notre pièce. D’un coup, il poussa un puissant cri qui me fit virevolter de surprise en sa direction. Brisant mon personnage malgré moi, j’avais ri aux éclats. Je passais ma main sur mon visage pour cacher ma stupeur et j'avais ensuite laissé la princesse en détresse reprendre le dessus. Il venait de ce précipité vers moi un bâton à la main. Rectification, une épée à la main. Il avait raison, je savais parfaitement me défendre mais ça, il ne le savait pas encore. J’avais empoigné mon arme, la brandissant contre des pirates un peu trop agressifs. Une bataille féroce venait de débuter et vu de l’extérieur, le premier passant témoin de la scène nous aurait internés sans la moindre hésitation.

La tension était à son comble. Il ne restait que quelques survivants et la fatigue pouvait se ressentir sur le visage de nos guerriers. Pris de furie, j’avais décidé d’asséner le coup de grâce à un ennemi quand mon pied buta sur un élément, non prévu du décor, qui me valu une chute magistrale. Je venais d’atterrir dans un amas de corde et mes membres si étaient emmêlé. Je n’étais plus Dam-Bi. J’étais Mary, prisonnière du monstre des mers : « KRAKENNNNNNNN ! » Je me débattais de toutes mes forces, agitant ma lame dans tout les sens pour me délivrer.

J'avais croisé le regarde de mon partenaire dans ma folie et un fou-rire incontrôlable débuta. J’avais les larmes aux yeux. C’était invraisemblable. Jamais je n’aurais imaginé une seule seconde que j’allais autant m’amuser sur un vieux bateau de pèche. Qui plus est, je venais de retourner en enfance et cela ne mettais pas arrivé depuis une éternité. J’attrapais sa main, me relevant grâce à son aide et une fois debout, j’essuyais une larme au coin de ma joue tout en lui souriant de bonheur : « Et maintenant on fait quoi ? »



CSS par Gaelle
avatar
+ D'infos
InvitéInvité
Mar 9 Jan - 11:00MessageSujet: Re: De glace et d'or (ft. Park Dam-Bi)
De glace et d'or
Cette bataille longue et acharnée devenait de plus en plus déséquilibrée, je menais mes hommes petit à petit à la victoire mais les pirates etaient reconnus comme des adversaires de taille. Je ne devais en aucun cas négliger ce point crucial, ni faiblir devant l'ennemi. Je jetais de temps en temps un coup d'oeil sur ma droite, vers la magnifique princesse à mes côtés, puis fus impressionné par tout le talent dont elle était dotée. J'étais loin de m'imaginer qu'une aussi fine créature pouvait être l'égale en force de cette bande de barbares dont l'unique but était de piller nos richesses.
D'un coup de talon, j'étais parti sauver l'un des mes fidèles compagnons qui s'était fait avoir par un pirate sournois et grassouillet. Dans un geste qui s'était voulu habile, j'avais sauté sur l'assaillant mais j'avais atterri sur les fesses, me causant un petit cri de douleur et un fou rire partagé avec ma princesse. Ma fidèle épée était tombée à quelques mètres de moi mais mon regard fut attiré par les faits et gestes de Dam-Bi qui semblait totalement prise au jeu et à l'ambiance que j'avais instaurée entre nous. En la regardant se battre contre tous ces soldats imaginaires; j'analysais ses mouvements, et mon dieu qu'elle était belle.

J'avais repris tout mon souffle mais je ne faisais rien, trop absorbé par la pièce de théâtre qui se déroulait devant moi et par les mouvements d'une jeune femme déchaînée. A ce moment là, je me disais qu'il valait mieux ne pas trop lui chercher d'ennuis sinon je finirais avec un oeil au beurre noir.
Un événement innatendu venait de se produire: la future reine d'Angleterre était prisonnière d'une horrible et géante créature pleine de tentacules. Mon sang ne fit qu'un tour et je me saisissais de ma fidèle arme de combat, prêt à bondit pour lui venir en aide. Le chemin jusqu'à elle était long et quelque peu périlleux, je m'étais débarrassé de trois pirates les yeux remplis de furie, j'en avais tranché un en deux. Personne ô grand personne, même pas une créature marine, ne pouvait s'approcher de MA promise.
Je courrais vers elle a en perdre haleine, de manière assez ridicule pour rendre la chose plus dramatique encore. Cependant, j'avais omis un détail. Je n'avais pas fais attention à ce truc maudit négligemment posé sur le sol, et tout comme la jeune femme, j'avais trébuché et la vitesse que j'avais prise n'aidait en rien ma chute.
J'étais à présent complètement avachi sur elle, nous étions tous deux pris d'un fou rire. Puis, sans prévenir, j'avais capturé ses lèvres quelques instants, avant de me relever et de frotter un peu mes genoux. Malgré que ce n'était que du théâtre, la chute avait été bien réelle et douloureuse. Cette fois, les rôles s'étaient inversés: c'était comme à la bibliothèque sauf qu'ici c'était elle qui avait amorti la chute.

Après s'être remis de nos émotions et d'avoir reajusté nos vêtements correctement, elle m'avait adressé une question d'aspect innofencif tout sourire. Je fus bien contraint de sourire aussi sans contrôler les muscles de mon visage. J'étais à la fois ravi d'avoir passé un moment tel que celui là avec elle et ravi d'avoir obtenu une telle requête de sa part. Cela signifiait indéniablement qu'elle appréciait passer du temps avec moi et que justement, elle souhaitait rester un peu plus à mes côtés. "Hm, je te propose d'aller faire du bateau, du vrai cette fois! Mais sur le lac de la ville, ce sera politiquement plus correct et nettement moins dangereux que de naviguer sur les flots incertains de la mer..."
Codage par Libella sur Graphiorum
+ D'infos
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: De glace et d'or (ft. Park Dam-Bi)
 
De glace et d'or (ft. Park Dam-Bi)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Socle de glace
» Le Feu et la Glace réunies... [PV Goupixa]
» MOIS DE GLACE
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Une nouvelle amitiée [.Nuage de Glace -Feuille de miel]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
InEko :: RP-
Sauter vers: