Aller en hautAller en bas

Tous les groupes sont ouverts, mais nous avons besoin de city s'il vous plait :p

Partagez | 

Une histoire de famille (ft. Choi Minho)

Aller en bas
avatar
+ D'infos
InvitéInvité
Dim 14 Jan - 12:49MessageSujet: Une histoire de famille (ft. Choi Minho)
C'était pour moi une toute nouvelle matinée qui commençait. Je venais tout juste d'arriver dans cette petite ville côtière et je trouvais déjà l'ambiance qui y régnait fort charmante. J'avais la veille fait un petit tour dans la ville et j'étais pleinement conscient que ce serait le premier et le dernier. Me connaissant, j'avais simplement voulu voir de mes propres yeux comment était le lieu dans lequel j'allais évoluer mais ça s'arrêtait là. Je savais que je ne sortirais plus hormis pour faire quelques courses, j'avais justement repéré la boutique la plus proche de chez moi. Ici aussi, je n'allais en rien changer mes habitudes, j'allais travailler et c'était tout. Ayant vécu toute ma vie isolé des autres, j’appréhendais le fait de rencontrer de nouveaux patients, MES nouveaux patients.

Je sortais tranquillement de chez moi, le journal de la ville avait été déposé sur mon paillasson. Je me sentais déjà vieux. Je l'avais ramassé puis soigneusement rangé dans ma sacoche professionnelle. Je verrouillais précautionneusement la porte de mon nouveau chez moi avant de simplement traverser la route pour me retrouver devant mon cabinet. Je montais les quelques marches en réajustant mon long manteau gris, puis pénétrai dans ma propriété. Les lieux étaient assez neutre malgré que le tout soit déjà parfaitement équipé, le bureau à l'accueil était vide. Je devais songeais à me trouver une secrétaire. Etant l'unique médecin de la ville, je savais pertinemment que j'aurais bon nombre de patients alors je ne pourrais pas tout gérer en même temps.

Je déposais mes affaires sur le comptoir de l'accueil avant de partir me faire un café. Je pris grand soin de le sucrer convenablement avant de repartir m'asseoir sur la confortable chaise de bureau. Tout se déroulait exactement comme je l'avais imaginé, cette première matinée marquait le début de mon nouveau quotidien rassurant bien qu'un peu ennuyant. J'étais habitué au sentiment de routine, il m'était indispensable. L'inconnu m'effrayait, je préférais me reposer sur ce que je connaissais déjà et changer de ville n'avait au départ pas été simple pour moi.

Je sortis le journal de mon sac, m'accordant un peu de répit le temps d'un café alors que je n'avais pas commencé à travailler. De toute façon, j'étais mon propre patron et j'avais jugé que la constitution des dossiers et le paramétrage de mon ordinateur pouvait attendre. Je portais alors ma tasse de café à ma bouche tout en feuilletant le journal. Son odeur caractéristique remontait jusqu'à mes narines. Je me plongeais alors dans la lecture d'un article sans grand intérêt à mes yeux, tout en sirotant ma boisson encore chaude. Je cru rêver lorsque j'entendis la sonnette retentir alors que je n'attendais personne, du moins c'était ce que je croyais.

avatar
+ D'infos
Henshin : Renard d'Europe centrale
Date d'inscription : 28/08/2017
Messages : 238
Mer 24 Jan - 20:47MessageSujet: Re: Une histoire de famille (ft. Choi Minho)
Une histoire de famille

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

「Feat Seo Dae Hyun
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
⌛️ Depuis ma naissance, j'étais celui qu'on voyait comme le futur médecin de la famille, celui qui reprendrait la cabinet médical de mon père souffrant, celui qui continuerait cette tradition. Mais je n'ai jamais voulu faire de la médecin. Cela ne m'a jamais attirer, contrairement à la psychologie. Je préfère de loin étudier le comportement humain plutôt que son anatomie et les maladies. A par les maladies mentales et psychologiques, j'apprécie fortement étudier cela.

Mes parents, surtout mon père, ont toujours voulu que je suive cette tradition dans notre famille, celle que les hommes soient médecins et reprennent le cabinet médical de leur ainés. Les femmes quand à elle ne peuvent pas pratiquer la médecine, elles peuvent être infirmière ou un tout autre métier. Je n'ai jamais compris la logique de cette tradition. Pourquoi exclure les femmes de la médecine ? Mes sœurs ont toujours voulu l'être, pas moi, pourquoi ne peuvent pas elles le reprendre le cabinet ? Vraiment, je n'ai jamais compris.

Face à cette obligation, je me suis opposé. Je cherche la liberté, je veux faire ce qui me plait, ce que j'ai souhaité et ce qui m'apporte de la positivité. Je veux être psychologue. Je veux vivre comme je le souhaite. Mais mes parents n'ont jamais compris mon mode de pensée, mon envie de liberté. Est si compliqué de comprendre le souhait de son enfant ? De vouloir son bonheur ? Je n'en sais rien. Père et mère m'ont renié pour mon choix de faire des études de psychologie. Ma grande sœur Mi-Hi aussi. Seule mon autre grande sœur m'accepte toujours. Mi-Cha me comprend très bien et a accepté mon choix. Je lui suis fort reconnaissant, sans elle, je n'aurais plus aucune raison de rester vivre dans la maison familiale. Je serais sans doute partir vivre ailleurs et j'aurais trouvé un petit travail à côté de mes études, sans doute dans une bibliothèque, une librairie ou pourquoi pas dans l'observatoire de la ville. Mais je ne l'ai pas fait. J'habite toujours chez mes parents, en dehors du dortoir à l'école, vu que Mi-Cha y est toujours et qu'elle m'apporte toujours autant d'affection.

Récemment, un médecin s'est installé dans la ville de Mahae, vu que mon père ne pratique plus depuis plusieurs années, les habitants de la ville devaient se soigner en dehors de celle-ci. Mon père m'a adressé la parole avec un autre ton qu'habituellement, avec moins de dégout et de déception. Surprenant. Il m'avait dit d'aller rendre visite à ce nouveau médecin, pour mes problèmes de sommeils et qu'au passage, je lui demande comment est la médecine actuelle. Mon père voulant rester au courant de ce qu'il se passe dans le monde des docteurs. J'avais très bien compris qu'il voulait que ce médecin me donne envie de changer d'études et mes opinions sur la médecine. Je sais que cela n'aller pas fonctionner. Mais voir mon père me parler presque comme avant m'avait convaincu d'aller rendre visite à ce médecin. Et puis, comme demandé par mon géniteur, j'allais lui parler de mes problèmes de sommeils. Cela rassura ma sœur si je dors plus la nuit.

Me voilà au cabinet. Je sonnais et regardais droit devant moi, toujours avec un visage inexpressif comme à mon habitude. Je n'avais pas pris de rendez-vous, mais cela m'étonnerait qu'il soit déjà débordé. Il vient à peine de s'installer et nous ne sommes pas dans une période où les microbes circulent le plus dans l'air. J'attendais devant la porte, me demandant à quoi ressemble ce médecin, comment il se comportait. C'était une autre de mes raisons de venir le voir, analyser le comportement d'une nouvelle personne, venant d'ailleurs.

La porte s'ouvrit et je regarda l'homme qui se dressa à moi. Je m'inclina poliment.

"Bonjour Monsieur, puis-je avoir une consultation avec vous ?"



De ces yeux perçants,
Il t'observe sous cette lune,
alors que tu passais devant lui.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
•Emi Setsuna
 
Une histoire de famille (ft. Choi Minho)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Thème 5] Une histoire de famille [mis]
» Les pires histoires sont des histoires de famille. [ft Tennessee Williams]
» Haunui Shuraba
» Histoire de Famille [Solo]
» « Une histoire de famille...» ft. Austin H.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
InEko :: RP-
Sauter vers: